VÉRONE


VÉRONE
VÉRONE

VÉRONE

De fondation probablement étrusque, Vérone (Verona), ville de Vénétie, chef-lieu de province, 255 500 habitants en 1992, s’est développée dans un site défensif de méandre. Sa position est celle d’un carrefour: la vallée de l’Adige, qui conduit au Brenner, y débouche sur la plaine du Pô. Sa prospérité médiévale, particulièrement affirmée à l’époque des Scaliger et dont témoigne sa richesse monumentale, reposait sur le négoce et sur les industries de la soie et de la laine. La mainmise vénitienne (1405), illustration d’une volonté de contrôle des routes terrestres, a entraîné une durable régression économique et démographique. L’Autriche assigna à Vérone un rôle militaire. La croissance, soutenue par le renouveau des industries textiles, a repris à la fin du XIXe siècle; elle a été particulièrement vigoureuse après la Seconde Guerre mondiale, grâce au processus de développement et de diversification de l’industrie qui affecte toute la Vénétie.

Le carrefour est aujourd’hui valorisé par le réseau ferroviaire et autoroutier régional. Les industries sont variées (mécanique, chimie, pharmacie, imprimerie, agroalimentaire). L’artisanat d’art est actif. Le marché des fruits et légumes, très important, est le siège de grandes sociétés exportatrices et assure la redistribution en Europe occidentale des productions régionales (pêches notamment) et des agrumes siciliens. Vérone est le siège, depuis 1988, d’une foire internationale annuelle de l’agriculture.

Vérone
(en ital. Verona) v. d'Italie (Vénétie), ch.-l. de la prov. du m. nom, sur l'Adige; 261 270 hab. Centre comm. et touristique de la plaine du Pô.
Mon. romains: un cirque (l' Arena), un théâtre (Ier s. av. J.-C.). égl. romane San Zeno (XIIe s.). Castelvecchio (XIVe s.), auj. musée. Nombr. palais (XVe, XVIe s.).
Les amants de Vérone: Roméo et Juliette.
Commune indép. (1164), seigneurie des Della Scala (1261-1387), Vérone revint au Milanais puis à la rép. de Venise (1405). Occupée par Masséna en 1796, la ville massacra les blessés français le lundi de Pâques 1797 (Pâques véronaises). Réunie au roy. d'Italie avec Venise (1805-1814), elle revint à l'Autriche en 1814. Au congrès de Vérone (1822) la Sainte-Alliance décida l'expédition d'Espagne. En 1866, Venise et Vérone furent rattachées à l'Italie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Verone — Vérone Demande de traduction Verona → …   Wikipédia en Français

  • verone — /ve rone/ s.m. [etimo incerto], lett. [soletta sporgente di un edificio delimitata da un parapetto o da una ringhiera] ▶◀ balcone, (region.) loggia, (region.) poggiolo, terrazza, terrazzo …   Enciclopedia Italiana

  • Vérone — Demande de traduction Verona → …   Wikipédia en Français

  • verone — ve·ró·ne s.m. 1. LE balcone, terrazzino: d in su i veroni del paterno ostello (Leopardi) 2. RE tosc., terrazzino coperto con cui termina la scala esterna, spec. nelle case di campagna {{line}} {{/line}} DATA: 1348 53. ETIMO: etim. incerta …   Dizionario italiano

  • verone — {{hw}}{{verone}}{{/hw}}s. m. (lett.) Terrazzo scoperto, balcone …   Enciclopedia di italiano

  • verone — pl.m. veroni …   Dizionario dei sinonimi e contrari

  • verone — s. m. (lett.) terrazzo, balcone, terrazzino, poggiolo, loggia …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Verone (volley-ball masculin) — Vérone (volley ball masculin) Marmi Lanza Verona …   Wikipédia en Français

  • Vérone (volley-ball masculin) — Marmi Lanza Verona …   Wikipédia en Français

  • Province de Vérone — Provincia di Verona Carte de la province de Vérone Administration Pays …   Wikipédia en Français